Test Maton MS500/HC

Voici encore une magnifique guitare qui fut un temps dans la collection de mon co-guitariste au sein de Kiwikiller. Le bougre apprécie Josh Homme et le stoner, c’est donc tout naturellement qu’il s’était mis à la recherche du stand des guitares Maton lors de notre dernière visite au MusikMesse de Francfort. Le stand avait été découvert un peu à l’écart. Un regard et ce fut le coup de foudre …

Il faut dire que cette belle australienne a de quoi faire chavirer les cœurs. La lutherie est superbe. Je n’ai pas eu l’occasion de croiser souvent une pareille guitare, avec une finition si parfaite. La table en blackwood (sorte d’acacia australien) est magnifique, la découpe de l’ouïe supérieure est un chef d’œuvre de lutherie à elle seule. Le manche en érable présente un vernis fin et satiné ; le bois est régulier dans ses fines veinures, et l’alignement du fil du bois, absolument perpendiculaire au manche, est un gage de bonne transmission des vibrations. La touche en palissandre nous change de ce qu’on a pu voir ces dernières années chez des marques pourtant prestigieuses … Le manche est fixé au corps par une toute petite plaque percées de  quatre vis. Une grosse plaque de plastique blanc supporte les deux micros Maton, les boutons de contrôle de volume et de tonalité, un switch pour splitter le humbucker aigu, et un drôle de sélecteur rotatif pour le choix des micros.

La prise en main de cette guitare est un rien déroutante. On a un diapason plutôt court (24.5″), ce qui n’est pas en soi un problème, mais du coup j’ai l’impression que ma position de jeu est légèrement décalée vers la droite. Le manche a un toucher tellement satiné que j’ai, au début seulement, un tout petit peu de mal à bien prendre mes appuis. Le sélecteur de micro rotatif qui me semblait un peu étrange au sortir de l’étui est en fait très pratique ! Bien plus que les tout petits switches de type Fender. En plus, ça a de la gueule, surtout avec les libellés « Hi-Fi » (micro aigu), « Cool » (micro manche) et « Midway » (les deux ensemble). Après une demi-heure de jeu, je suis habitué à la bestiole et à ses petites particularités et je peux commencer à la faire rugir !

Cette guitare est distinguée, mais elle a aussi du caractère ! Le sustain est très long (malgré le talon qui m’avait semblé si petit). Les micros sont géniaux. J’apprécie leur capacité à retranscrire les nuances de jeu, sans jamais être criards.  Avec une bonne petite saturation, on aime le côté grumeleux du son. Bien réglée, la guitare n’est jamais mise en difficulté par les dissonances bendées que je lui inflige. Elle réagit toujours bien et retombe sur ses pattes sans problème. Du blues au stoner, cette guitare est parfaite. Comme souvent sur ce type d’instrument, l’extrême ne lui conviendra pas. Elle n’est pas faite pour le metal et le shred, ou plutôt disons qu’on lui préfèrera d’autres guitares. Comme d’habitude, le split du micro aigu n’apporte pas grand chose.

En résumé donc, une excellente guitare au niveau esthétique et sonore. La qualité de la lutherie fait d’elle un instrument d’exception. En main, elle est un rien déroutante pendant la première demi-heure, mais ça vaut la peine de persévérer ! Vraiment de la bonne came ! Je serais curieux de tester un jour le modèle MS500, sans corps semi-creux mais avec un diapason 25.5″.

Cette guitare est disponible chez Guitar GAS Station.

~ par marcsguitarblog sur 13 septembre 2010.

6 Réponses to “Test Maton MS500/HC”

  1. C’est de loin la plus belle table que j’ai jamais vu sur une guitare. Lorsque je l’ai vue je n’ai pas pu m’empecher de l’acheter, et puis quel son de dingue🙂

    Mais comme d’habitude, je ne peux pas la garder car j’arrête pas d’acheter des guitares et ma femme ne veut pas que j’en garde plus de 3 à la maison :p

  2. moi j’ai plus de femme, ce qui me permet d’en faire l’acquisition😉

  3. Hé hé Arnoz, dis nous ce que tu penses de la guitare quand tu l’auras reçue !😉

  4. Chouette review. On en redemande ! 🙂

  5. Oh my god🙂
    La découpe de l’ouïe, c’est juste un pur chef d’œuvre !
    Les potard sont plutot stylés aussi.
    Etant un fan des gibson les paul, là je trouve qu’on retrouve un peu l’idée de la forme, mais avec une originalité super interressante pour les gens qui veulent se démarquer un peu !

  6. Marrante cette guitare, comme quoi ont peu jouer sur autre chose que Gibs#n et Fen#er …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :